SPIRALE

samedi 11 mars 2017

Le pays où l'on arrive jamais

alaune_pays_arrive_jamais_001

LE PAYS OÙ L’ON N’ARRIVE JAMAIS

Mise en scène Godefroy Segal · d’après André Dhôtel · Cie In Cauda

D’une profondeur et d’une délicatesse uniques, l’adaptation du roman d’aventure Le pays où l’on n’arrive jamais est le nouveau pari théâtral de Godefroy Segal. Un hymne à l’enfance, à la nature, à l’errance et aux sentiments.

Gaspard est un jeune garçon qui vit dans la campagne ardennaise. Dans la forêt, il fait connaissance avec un cheval sauvage qui va lui permettre de rencontrer Drapeur, un jeune fugueur recherché par les gendarmes. Devenu son ami, il n’aura de cesse de l’aider à retrouver « son pays » et sa « maman Jenny ». Ses multiples aventures le mènent à travers les forêts, la Meuse, sur un paquebot, sur une île, dans un château, dans une roulotte de forains…

Trois comédiens racontent ce récit merveilleux rempli de péripéties, de mystères troublants et enivrants, en incarnant une ribambelle de personnages. Un pari fou, porté par une foi inépuisable dans la puissance du théâtre, pour nous révéler le monde. Le pays où l’on n’arrive jamais rend beau et immense ce qui est là, devant nous.

Godefroy Segal donne vie à cette matière littéraire grâce à son inventivité, à la force des comédiens et à la magie de la mise en lumières.

Je ne devais pas aller à ce spectcale car les enfants y allaient seuls mais organisation de dernière minute, j'y suis allée.

Sans regret, le texte est un peu daté mais la mise en scène dynamique et inventive. Les femmes forcent leurs voix un peu trop...

Posté par Pielline à 23:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


vendredi 3 mars 2017

Daral Shaga

alaune_daral_shag_005

DARAL SHAGA

Opéra · mise en scène Fabrice Murgia · Cie Feria Musica · composition Kris Defoort

Cet opéra réunit sur scène une dizaine d’acrobates, chanteurs et musiciens pour conter l’histoire intemporelle d’une humanité en exil. Une œuvre puissante, qui fait tomber les frontières de la représentation théâtrale pour s’adresser directement au cœur.

Nadra et son père rêvent de franchir le mur de cette frontière qui les coupe de tout horizon d’avenir. Sur la route vers l’eldorado, leurs chants d’amour et de détresse font écho aux visions du chœur qui les entoure.

La clarté du texte de Laurent Gaudé accentue l’intensité lyrique de la musique de Kris Defoort (accueilli avec An Old Monk la saison passée), riche de multiples influences allant du baroque au jazz. Les acrobaties aériennes de la compagnie Feria Musica insufflent une force poétique à cette traversée sur le fil de l’existence. Les corps en scène, notamment les visages, grimés comme pour rappeler la fiction théâtrale, apparaissent en écho sur un vaste écran tel un hors champs ouvert à l’imaginaire.

La beauté de cette œuvre totale libère l’émotion contenue dans l’histoire qu’elle nous conte, une tragédie aux accents très contemporains.

J'y suis allée seule et j'ai adoré même avec les chants quelque peu monocordes, bel alliage du cirque de la musique et de l'opéra avec un thème pas facile à traiter. Un triple bravo au clarinettiste !

Posté par Pielline à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 2 mars 2017

Les hautes herbes

alaune_mazette_hautes_herbes_003

LES HAUTES HERBES

Conception Arnaud Louski-Pane · Cie Mazette !

Si un danseur est aussi marionnettiste, alors il tisse les fils de l’air. Il le tord, le pousse, l’étire. Il crée la turbulence, vibre, ondule, caresse, divise. Il manipule le vent et tout ce qu’il emporte : fumées, brumes, mousses, peut-être plus…

Mazette ! est d’abord un groupe d’individus réunis par le plaisir de chercher ensemble. Ils sont plasticiens, musiciens, comédiens, artistes de tous genres, et aiment se perdre en route pour trouver ce qu’ils ne cherchent pas.
Avec ce spectacle atypique, ils nous plongent au cœur d’une soufflerie grandeur nature. Trois comédiens-manipulateurs et un musicien alchimiste des sons donnent forme à l’impalpable, donnent vie à ce qui nous entoure. Ils dansent avec le vent et l’air. Ici, parmi tous les objets trouvés pour regarder ce monde, on travaille avec la brume, la fumée, la vapeur… La matière est appréhendée comme une façon de parler et d’exalter le côté perméable des corps, jusqu’à nous faire entrevoir le fluide qui nous met tous en mouvement.

Une véritable météorologie de nos sensations !

Bizarre, bizarre, de belles trouvailles scéniques mais on aurait pu sendormir

Posté par Pielline à 23:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 10 février 2017

Avec Anastasia

alaune_avec_anastasia_002

AVEC ANASTASIA

EN JEU ! FESTIVAL JEUNE(S)

Alors que je donne des ateliers dans un lycée orléanais entre janvier et juin 2014, je rencontre Anastasia. Son aisance à traverser les différentes propositions et sa désinvolture suscitent mon intérêt. Je lui propose que nous entamions un dialogue et que nous prenions du temps en studio pour envisager ce que serait un portrait d’elle. Mickaël Phelippeau

La pièce Avec Anastasia est pensée comme un portrait chorégraphique relatant le parcours singulier d’Anastasia Moussier, adolescente.
Depuis ses souvenirs d’enfance en Guinée, son ancienne passion pour les concours de mini-miss jusqu’à la pratique du coupé-décalé, Anastasia s’expose avec puissance et fragilité. Seule sur scène, elle révèle une personnalité éclatante et nous invite à la suivre au sein de cette trajectoire intime, dans une énergie sans détours.
Avec recul et humour, elle croque son autoportrait à travers la vivacité de sa danse, la spontanéité de son langage, sa playlist, ses silences et une bonne dose d’espièglerie.

Mickaël Phelippeau offre le plateau à la sensibilité d’un échange, d’une rencontre avec cette adolescente de dix-sept ans. Une vie livrée à notre regard.

Je sais ce que j’ai à dire, je le raconte avec mes mots. Anastasia

Un bon moment de rire, mais une lenteur qui nous a laissés sur notre fin

Posté par Pielline à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 8 février 2017

Le bizarre incident du chien

alaune_bizarre_incident_005

LE BIZARRE INCIDENT DU CHIEN PENDANT LA NUIT

EN JEU ! FESTIVAL JEUNE(S)

Christopher, quinze ans, a une intelligence hors norme. Il résout des équations mathématiques d’une grande complexité, mais ce qu’il ne comprend pas, ce sont les autres êtres humains. Un mystérieux incident va le conduire à des découvertes inattendues.

La vie de Christopher est bien organisée : il aime en transcrire les événements au quotidien, de façon précise et circonstanciée. Ce récit lui permet de saisir un monde qui le remplit de questions. Lorsqu’un jour, il découvre le chien de la voisine transpercé d’une fourche, il décide de retrouver le meurtrier. En fan de Sherlock Holmes, il va mener une enquête minutieuse qui va l’entraîner bien plus loin que prévu dans les méandres du comportement humain…

Adapté du best seller de l’auteur britannique Mark Haddon, cette pièce interroge, à travers le regard d’un garçon « différent », ce que nous considérons comme des normes ou des évidences. Servi par une fabuleuse troupe de comédiens, Philippe Adrien s’empare de cette écriture d’une grande finesse pour créer un spectacle haut en couleurs, plein de surprises, d’humour et d’ingéniosité. Un joyau d’humanité !

Mise en scène épurée et inventive, un très bon moment de théâtre

Posté par Pielline à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 5 février 2017

Concert harmonie Joué les Tours

Au programme :

July in St Cosme - Eric le Chartier

Les Murmures du vent - Maxime Aulio (professeur du CNR de Tours)

Millions, millions et millions d'Etoildes - Maxime Aulio

Tom Sayer Suite - Franco Cesarini

Sauterelle n°1 a même dit un texte, Maxime Aulio était dans la salle.

suivi de l'hamonie de Clermond Ferrand

The wind in the willows - Johan de Meij

Pinocchio - Alex Poelman

Highlights from Chess - Bjoern Ulvaeus/Benny Andersson, arrangements Johan de Meij

Nous avons beaucoup apprécié le programme.

Posté par Pielline à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 4 février 2017

LA LA LAND

Nous avions vu Whiplash de Damien Chazelle à sa sortie et nous avions adoré alors sans même trop rien savoir sur son nouveau film, nous avons couru voir l'avant première en VF.

Un OVNI, ce film est un OVNI !

J'ai adoré sur le moment et ensuite en écoutant France Inter, la semaine qui a suivi, les émotions sont montées, montées. Avec sauterelle n°3, nous avons chargé les musiques sur nos téléphones et nous les passons en boucle sans nous lasser. Nous avons poussé le vice jusqu'à aller le revoir ce jour en VOST.

Les paroles sont imprimées, en avant la musique.

Je vous parie que les harmonies vont dans 1 à 2 ans jouer la BO... J'ai hâte.

Allez tous les morceaux.

Another day of sun

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/CWnYIb2lqpo" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Someone in the crowd

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/hy8vI76vcpU" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

A lovely night

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/c7MglDzGIWY" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Herman's Habit

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/TLpBRykNl-A" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

City of stars

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/GTWqwSNQCcg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

The audition

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/uWBPGgaTxx4" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Epilogue

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/HSg3tBzAVFk" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

 

 

 

 

Posté par Pielline à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 27 janvier 2017

More More More... Future

alaune_more_future_002

Extrait du programme des Quinconces :

MORE MORE MORE… FUTURE

Chorégraphie Faustin Linyekula · studios Kabako

« Le Ndombolo hante mes créations depuis quelques années. Fille bâtarde de la rumba, des rythmes traditionnels, des fanfares des dimanches à l’église et du funk/sex machine, la pop congolaise déverse des trésors d’énergie lors de morceaux sans fin… » Faustin Linyekula

Entre l’énergie explosive d’un concert rock et l’ambiance bariolée d’un rituel de carnaval, more more more… future, spectacle emblématique du Congolais Faustin Linyekula, cherche à conjurer le sort d’un peuple en mal d’avenir en opérant une fusion des corps dans une musique envoûtante. Le chanteur soulève les mots du désespoir dans un cri et les envoie valser pendant que les costumes tissés de sacs plastiques et autres trois pièces à paillettes rappellent les instincts voraces du plaisir, de la jouissance, de la nécessité de se sentir vivants.
Tantôt bondissante, tantôt ondulant de la tête aux pieds, la danse s’empare des corps au rythme des guitares électriques et de la batterie.

Un impérieux désir de changement souffle parmi ces artistes en quête d’un monde nouveau. « Loin de la compassion cathodique », un spectacle coup de poing !

Les vendredi soir, il est difficile de ne pas quelque fois fleurter avec Morphée...

Le spectacle, mélant musique, chant, récitation et danse était pourtant très dynamique.

Les textes étaient un peu verbeux, j'ai donc appris un mot, faroter : frimer en Afrique

Les danseurs étaient particulèrement musclés !

Un régal !

Posté par Pielline à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bon anniversaire C

2017 Christophe Naslin

Posté par Pielline à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 16 janvier 2017

Bon anniversaire P

2017 Pierre

Posté par Pielline à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]