SPIRALE

lundi 21 novembre 2016

Ma jeunesse

Merci pap's

Posté par Pielline à 17:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


mercredi 16 novembre 2016

Ēriks Ešenvalds - Only in Sleep

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/fvPynMI6Umc" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Des frissons pour cette découverte, merci ma grande sauterelle n°1

Posté par Pielline à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 11 novembre 2016

Bon anniversaire Tahiti

20161031_124351

Posté par Pielline à 10:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 8 novembre 2016

L'après-midi d'un faune et le sacre du printemps

alaune_faune_002

alaune_sacre_printemps_001

Extrait du programme des Quinconces :

L’APRÈS-MIDI D’UN FAUNE & LE SACRE DU PRINTEMPS

Conception et re-création chorégraphique Dominique Brun · d’après Vaslav Nijinski

« Je déteste la poésie conventionnelle à l’eau de rose, mes aspirations personnelles sont primitives » affirmait Vaslav Nijinski. Dominique Brun nous plonge aux sources de la modernité artistique en remontant deux pièces mythiques du sulfureux chorégraphe russe.

Danseur prodige des Ballets russes de Diaghilev, Nijinski s’affirme en quelques pièces comme un chorégraphe d’une modernité inouïe. Avec L’Après-midi d’un faune, c’est autant la torsion des codes classiques de la danse que la charge érotique inspirée du poème de Mallarmé qui diffusent, plus de cent ans après sa création, les effluves d’un parfum de scandale. À sa suite, Le Sacre du Printemps fascine par la puissance du rituel par lequel une communauté sacrifie une jeune « élue ». Cette pièce est devenue mythique alors qu’il ne reste plus trace de la partition d’origine. Pour lui redonner vie, Dominique Brun a croisé toutes les archives. Et pour interroger l’actualité de cette danse, elle nous en propose deux versions : l’une « reconstituée », l’autre centrée sur la chorégraphie, sans décors ni costumes, sur une transcription musicale pour pianola.

Une idée lumineuse pour (re)découvrir le génie de Nijinski !

 

Sauterelle n°3, Bill et moi-même avons adoré. Quelle danse énergique et novatrice !

Proposer la même danse avec et sans costume nous a permis d'appréhender toutes les zones de la scène, la construction étant tellement dense.

Posté par Pielline à 22:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 30 octobre 2016

Week-end en Andorre

2016 10 28 au 30 Andorre chez Guy_1

2016 10 28 au 30 Andorre chez Guy1

2016 10 28 au 30 Andorre chez Guy2

Automne à 23°C et short.

Moments de qualité partagés, repas exquis, musique, art et discussions.

Mémorable.

Posté par Pielline à 14:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


samedi 29 octobre 2016

Angel Calvente

Nous avons rencontré Angel Calvente en Andorre, il collabore à la construction d'une forge musée.

2016 10 28 au 30 Andorre chez Guy

2016-10-31

 

 

Posté par Pielline à 23:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 27 octobre 2016

Fête des mères - fini

Qui a encore envie d'un cadeau pour la fête des mères ?

20161027_155716

Je le savais mais le voir écrit...

Posté par Pielline à 14:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 21 octobre 2016

On s'essaie aux jeux

P1210859

Mister et Sauterelle n°3 s'essaient au Carrom, pas facile.

Posté par Pielline à 13:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 10 octobre 2016

Entre cours et Jardins

Cette année encore, nous voici arpentant les ruelles du vieux Mans pour découvrir des jardins coquets.

Photos choisies.

La Psalette, rarement ouverte :

2016 10 02 Entre cours et jardins

Un nouveau jardin : notre préféré

2016 10 02 Entre cours et jardins1

Posté par Pielline à 21:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 8 octobre 2016

Savoir enfin qui nous buvons

alaune_savoir_qui_nous_buvons_003

Extrait du programme des Quinconces :

SAVOIR ENFIN QUI NOUS BUVONS

Mise en scène Sébastien Barrier

Il est de ces gens que l’on rencontre et que l’on n’oubliera pas de si tôt : un regard perçant, des boucles folles, de la malice au coin des lèvres et une verve qui vous attrape à bras le corps, vous empoigne le cœur. Sébastien Barrier est un partageur de mots, un alchimiste de la parole et autres potions naturelles. Il est aussi natif du Mans, où il a roulé sa bosse et sa jeunesse avant de créer le personnage de Tablantec et devenir ce saltimbanque happé par le théâtre de rue, le cirque, la musique, la poésie. Nous lui avons proposé de revenir dans son fief sarthois avec deux spectacles d’une authenticité rare. À n’en pas douter, un des coups de cœur de la saison !

Oubliez toute notion du temps, vous entrez ici chez un de ces épicuriens qui boivent le calice jusqu’à la lie. Sébastien Barrier, en comédien d’exception, nous invite à une épopée unique et généreuse, arrosée de vin naturel et de mots enivrants. Grisant !

Et si le vin nous était conté ? Entre dégustation commentée, apéro documenté, prêche de bistrotier, carnet de voyage du palais et ode à l’ivresse, cet olibrius au parler gouleyant nous convie à savourer sept vins du Val de Loire et à découvrir, en images, musiques et mots, les histoires des vigneron(ne)s qui les ont mis au monde. En sublimant ces millésimes honnêtes et naturels, élaborés dans le respect de la terre et des hommes, il rend un hommage touchant et drôle à ces artisans généreux, résistants passionnés, militants, partageurs, philosophes et paysans. En fil d’Ariane d’une pensée poétique et empirique, cet esthète du verbe célèbre le vin, ses délices, ses délires, ses lendemains… Il compose pour des spectateurs/ goûteurs une trame œnologique et ethnologique imbibée de tendresse et de drôlerie. Baudelaire disait : « Boire du vin, c’est boire du génie ». À vos verres !

6 heures de spectacles géniales, pas un moment d'ennui. A consommer sans modération.

Une idée que de faire le voyage chez tous ces viticulteurs !

Un univers de disgrétions délectables.

 

 

Posté par Pielline à 15:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]